Le kit indispensable pour gérer son festival

Tous les passionnés de musique savent bien que les festivals sont de loin le meilleur rapport qualité/prix pour voir ses artistes préférés et par la même occasion, turn-up avec son équipe. Néanmoins t’es pas vraiment là pour te reposer, c’est pourquoi je vais te donner tous les tips qui te permettront d’être au max et d’éviter au mieux les mauvaises surprises.

Tout d’abord, je ne vais pas te dire de prendre les basiques genre crème solaire, ni comment tu dois t’habiller, je suis pas ton père. Le seul conseil vestimentaire que je peux te donner et c’est indispensable : la sacoche ou la banane. Tu pourras y mettras ton téléphone, ton portefeuille, tes clopes, etc… bref tout ce qui a de la valeur à tes yeux.

Surtout, ne laisse rien de précieux dans ta tente, tu risquerais d’avoir quelques mauvaises surprises en rentrant dormir. D’ailleurs à ce niveau la, je te conseil de prendre la tente la plus shlag que tu puisses trouver, si tu n’en as pas sous la main, tu peux la custom toi-même avec des bombes aérosols ou alors avec des marqueurs. Je te garantis que cela éloignera les petits truands de l’ombre. Bien entendu, je ne te dis pas que ça va arriver, mais on ne sait jamais donc autant être prévoyant. Honnêtement, si tu te mets à sa place, tu choisis laquelle?

width=

Ensuite, je peux t’assurer qu’l n’y a rien de plus relou que de passer 2 heures à recharger son téléphone aux prises collectives, du coup essayes de choper une batterie externe, c’est pas indispensable mais c’est méga utile. Elle tiendra sûrement pas tout le festival mais au pire tu passeras peut-être une journée sans batterie, rien de très grave.

En ce qui concerne l’économie d’argent, il existe énormément d’astuces diverses et variées pour flouer les bénévoles, garde en tête que c’est des personnes comme toi qui sont venus kiffer leur festival. Sur ce coup je ne te donnerai pas de conseil précis, soit malin tu verras rien de bien compliqué suffit d’être inventif.

En parlant de bénévoles, tu peux toi-même en devenir un, ça te permet de ne pas payer ton entrée ainsi que d’avoir un bon nombre d’avantages que les festivaliers ne peuvent même pas imaginer. En contrepartie tu n’es pas là que pour t’amuser, tu dois travailler et ce même si t’as bien turn-up la veille, tu louperas forcément quelques uns des artistes que tu rêvais de voir, etc…  mais c’est à toi de peser le pour et le contre, tu verras toi-même si ça vaut le coût.

Pour finir, le dernier des conseils et je pense le plus important, amuse-toi bien mais évite de faire trop de dingueries !

Ah et au fait, j’allais oublier mais en fin de compte le meilleur des conseils que je puisse te donner, c’est de passer au Festival La Rue Râle en Juin, au DEMI Festival en Août, au Hip Opsession ainsi qu’au RON Festival 2019 en Novembre. Si tu kiff le Hip Hop, tu sais ce qu’il te reste à faire !

« Ça y est c’est l’été, les go s’dessapent c’est l’festival. Pour ton pote tu bouges même pas mais pour une paire de fesses t’y vas. »

Lefa (Sexion d’Assaut) – « Vu la haine que j’ai »

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *