Profession : Directeur Artistique

De la conception d'une identité à la création artistique, focus sur un job qui s'abrège comme un titre de PNL et un «Oui» en Russie : DA.

La Direction Artistique n’a pas de définition précise si ce n’est celle que son domaine lui attribue. Reléguée à tort au rang de graphiste dans certains bureaux; elle s’invite cependant dans le secteur culturel, tout en haut de l’affiche. Et comme «Ouais, je suis DA» ne suffit pas à comprendre ce que tu fais de tes journées : Focus.

Comme son nom l’indique, c’est l’art de définir la direction artistique que va prendre le projet, quelqu’il soit. Par exemple, on lui laisse le choix de la programmation artistique d’un lieu culturel, la conception de l’image d’un artiste, le développement de partenariats pour un festival, le recrutement de danseurs pour une performance.

«On peut également faire appel à un(e) DA pour un événement, une pub ou n’importe quelle opération marketing. Il est essentiel d’avoir un expert avec une vision globale sur ces sujets artistiques» explique Garryboo Yankson, directeur artistique et co-fondateur de la plateforme HHC. (Lui, il peut dire «Ouais, je suis DA»)

Dans la culture, le Hip Hop semble déjà être une forme de direction artistique en soi avec son esthétique, sa musique, sa danse, son style vestimentaire. Le Prince de Bel-Air, au baggy trop lourd et au bandana noué sur le crâne a la peau dure mais c’est là tout l’intérêt du Directeur Artistique : offrir une vision du Hip Hop propre au projet, en s’affranchissant ou non des clichés.

«Le Hip Hop est un secteur extrêmement évolutif et inventif depuis sa toute genèse. Pour se ré-inventer, il suffit d’être Hip Hop, maitriser son sujet, être malin et être ouvert a d’autres esthétiques et modèles. Le Hip Hop accepte très bien les influences extérieures» confirme Garryboo Yankson.

Et ce n’est pas Issam Krimi qui dira le contraire. Musicien, fondateur du groupe The Ice Kream et directeur artistique du concert annuel Hip Hop Symphonique. C’est lui qui a invité S.pri Noir, SCH, Oxmo Puccino, Ninho ou encore Rim’K à rapper avec l’orchestre symphonique de Radio France. Une programmation qui fait se rencontrer scène urbaine et musique classique, et offre une nouvelle direction aux genres.

Là est donc l’objectif de la Direction Artistique : créer une identité reconnaissable en adéquation avec un projet et contrôler toutes les actions qui en découlent avec cohérence, pour la faire exister.

Suzon Depraiter
Suzon Depraiter
Responsable Communication de formation, férue de musique et fan de boules à facettes, Suzon est notre rédactrice invitée.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *